Ellesmerya


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 hatchner Loyd

Aller en bas 
AuteurMessage
Hatchner Loyd
Enchaîné
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/05/2008

Fiche d'identité
PV:
50/50  (50/50)
PM:
20/20  (20/20)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: hatchner Loyd   Ven 4 Juil - 16:31

Nom : Hatchner
Prénom : Loyd
Age : 18 ans


Continent :
Fulmeni

Groupe :
Fulmenien

Rang :
Enchaînés (si possible sinon un lancier)


Caractéristique physique :: Loyd est un jeune homme, de 18 ans, de taille moyenne. Sa musculature est légèrement plus faible que la normale, il n’y a jamais fait attention, et ça se voit. Il a des coupures et des bleus encrés sur son corps, ce qui contrastent avec sa peau, d’un beige assez pâle. La météo de Fulmeni ne permettant évidemment pas de bronzer. Ses cheveux sont châtains, coiffé en bataille. Sa coupe, si on peut appeler ça ainsi, est assez courte avec une franche coupée maladroitement, qui cache ses oreilles légèrement pointues ( il se les ait taillé a la naissance) ; mais elle laisse entrevoir son seul œil encore utilisable. Sur l’autre un bandeau, vert, y est posé. De gros cernes entourent son œil, ce qui noie sa beauté au couleur vert rayonnant, au milieu d’un gris prédominant. Malgré tout c’est son œil qu’on regarde en premier, il attire, posté sur le coté droit de son visage, il y règne comme un mystère. Le reste du visage n’a aucun attraits. Il est assez fin, tout comme sa bouche, qui affiche, la plupart du temps, un sourire qui se veux réaliste. Mais il est beau, pas pour tout le monde bien sur, mais pour les gens qui…aime l’originalité (ouai ben classe pour moi quoi ;p). Sa bizarrerie se remarque surtout quand on essaye de décrire ses habits. Son haut, des hayons ( wahou le clochard) , mis comme il le peut, laisse voir son ventre mince, et ses bras accompagnés de bandage mal enroulé. Son pantalon, est, lui assez simple, malgré de grosse couture rafistolée, tout le long de l’ancienne jonction. Ses vêtements sont de couleur sombre, seul deux éléments excepte à la règle, une ceinture et un collier de chien, rouge. L’accessoire le plus bizarre chez lui, c’est sûrement son chapeau, un haut de forme, légèrement aplati avec le temps, accompagné de badge et d’épingle à nourrisse. Malgré l’extravagance de ce couvre-chef, il l’aime beaucoup et s’en sépare le moins possible.
PS : regardez l’image =D !


Caractéristiques mentales :

Loyd peut en apparence passer pour un adolescent tout à fait normal, il peut sembler aimer la vie, la croquer en pleine poire. Il est railleur, sarcastique et provocateur, il se fait facilement remarquer par ces bêtises, et les gens le prennent pour un extraverti confirmé. Il agit souvent bizarrement, fait des gestes incohérents et inutiles, que personne ne comprend. Surtout lorsqu’il parle, il peut suivre une conversation de façon tout à fait normalement, comme il peut avoir beaucoup de mal à communiquer, il invente des mots, répond de façon incompréhensible et il arrive difficilement à traduire ses émotions. Mais il est gentil, pas de façon simplette, non, il se soucie, sans qu’on le voie des autres.
Pour reprendre la liste de ses défauts, il est très distrais, sa deuxième habitation pourrait être la lune, ça ne paraîtrait pas étrange. Il est incapable de se concentrer avec attention, et de réagir vite, à l’univers qui l’entoure. Mais son plus gros défaut c’est sûrement la façon qu’il a, depuis peu, de ne plus croire en rien, autrefois il était pourtant un utopiste acharnée. Mais plus aujourd’hui…plus du tout. Son passé, son présent, n’ont peut être pas jouer en sa faveur. Il a juste du mal à croire que cela pourrait s’arranger. Cependant cela reste très discret, il ne montre rien de ses pensées les plus sombres, il cache les émotions qui le font souffrir, en voulant ainsi peut-être se faire passer pour quelqu’un qu’il n’est pas. Quelqu’un qu’il aimerait être, détaché et bêtement amusant. En même temps on ne peut pas dire que ce caractère de perturbateur ne lui corresponde pas.
Mais il veut cacher quelque chose, quelque chose qu’il nie irrémédiablement.
Quelque chose le ronge de l’intérieur, sans même réellement le savoir, juste une présence éternelle. Comme si son cœur restait enchaîné par un cadenas dont la clé n’existe pas. Il est malade, enfin d’après les médecins, lui n’a jamais vu ça comme une maladie mais plutôt comme…Non décidément il ne sait pas, il n’a aucune idée de ce que cela pouvait être. Après tout il ne vit seulement que les pertes de mémoire, soudaine et profonde, un énorme trou noir… Il se souvient juste des couleurs, des taches passant du noir au rouge, aussi vite qu’on cligne des yeux. Bientôt il verrait peut être un joli arc-en-ciel !… Enfin ça c’est ce qu’il croit, en fait la plus grande partie de ses défauts est dû à cette même maladie. Et, toujours d’après les médecins, elle s’appelle…La schizophrénie, hébéphrénique. Terme écrit en encre rouge suivit de « stade très avancé. » et de « comportements dangereux, hétéroagressifs. » dans son dossier de l’hôpital (Il l’avait lut lors d’une escapade dans la nuit.).
Ce danger, ce n’est pas vraiment lui qui le cause, mais sa deuxième personnalité. Tout un coup, il est parcourut de spasme et « l’autre » prend sa place. Ses yeux changent immédiatement d’expression, et sa bouche se recourbe pour laisser place à un sourire arrogant, et sadique. Le sentiment qui émane de son visage correspond parfaitement à son caractère… A l’inverse de Loyd qui aurait plutôt un comportement d’automutilation, lui est violent, et agressif, vers autrui. Et chacun de ses actes ne fait qu’accentuer les troubles de dissociation, et les « problèmes » mentales de Loyd.

Aime : rêver, dormir, faire des conneries, son chapeau.

Aime pas : Ces pertes de mémoire, l’hôpital, l’autre même s’il ne le connaît pas, les gens qui ne peuvent s’empêcher de le regarder de travers, les espèces de moutons qui suivent la masse, les gens qui l’empêchent de rêver, et…les chevaux (il hais les chevaux muhuhu…).


Arme finale :

Histoire :
Son histoire, commence comme toute les autres, avec ces moments de brute innocence, à en faire envier les adultes. Jaloux de la vie sauvage, simple et dérisoire d’un enfant. Ils pouvaient jouer avec tout et n’importe quoi, les petits garçons jouer à la guerre, les petites filles pouvaient porter les vêtements, courts de leur mère, sans aucune connotation… C’est ainsi que vivait Loyd, dans ces moments de bonheur futile. Enfin, en apparence. Tout son enfance était peuplé de faux-semblant, et il en a gardé quelque séquelle… Il était déjà dans le continent de Fulmeni, en compagnie de sa mère, seulement. Son père, il ne l’avait jamais connut, juste dans ses rêves répétés, où il s’imaginait sur son dos, le sourire jusqu’aux oreille. Mais ce n’était que de la pure fiction, le pur fruit de son imagination et il s’en était résigné…difficilement certes, mais il avait réussit. Ce manque paternel ne l’avait pas, comme cela peut arriver sur des enfants, aidé à grandir en maturité, il continuait ses bêtises insensées, qui avait le don d’exaspérer ses professeurs. Quant aux relations qu’il avait avec sa mère, elle était assez compliquée, bien que simple en façade. Les voisins, les amis de sa mère, les prof de Loyd y voyaient dans ce cocon familial, un bonheur simple et utile, qui se nourrissait de ce model de famille. Ils se souriaient, s’embrassaient pour se dire bonjour, et au revoir, parlaient de leur journée à table… Les gens en admiration devant cet amour entre une mère et un fils ne pouvait se douter de la réalité. C’était en fait d’une platitude, incurable. Tous ces petits gestes de la vie quotidienne, ils les faisaient, parce que c’était ainsi que cela devait se passer, parce que la nature à écrit qu’une mère devait aimer ces enfants, et que ces enfants devait aimer cette mère. Mais eux, au fond, ce n’était absolument pas cette loi qui les correspondait. Non, eux, ils ne s’aimaient pas, mais ils ne se haïssaient pas non plus. En fait, ni ils se connaissaient, ni ils se comprenaient, ils étaient comme deux étrangers habitant sous le même toit. Ils avaient l’un en vers l’autre qu’un devoir de continuer cette relation plate, et sereine. Ils avaient pourtant essayé, de s’aimer, de se comprendre, mais sans succès, ils étaient voués à continuer cette vie d’apparat.
Neufs ans de la vie de Loyd passèrent ainsi, il était devenu assez grand pour aller seul à l’école, pour ne plus dormir avec sa peluche, et pour rendre ses premières copies blanches. Il sillonnait le sentier en sifflotant légèrement, il escaladait les rochers, puis sautait dans les flaques pour asperger les passants. Tous les jours il parcourait ainsi ce chemin, de l’école à chez lui, mais aujourd’hui il y avait quelque chose de différent, un je ne sais quoi, qui le rendait mal à l’aise, la pluie tapant, sur tous les volets fermer, sur la route devenue marécageuse, ne faisait qu’augmenter son appréhension. Il continua son chemin jusqu’à sa maison. Doucement il poussa la porte, il y eut un léger grincement, on se croirait dans un film d’horreur, il verrait un zombie attaquer sa mère avec un fer à repasser, et un autre se jetterait sur lui avec un fer à friser (il n’aurait pas la mort la plus rapide…). Avec cette idée totalement stupide, et irréaliste en tête il entra, et vit sa mère dans la cuisine, à coté d’elle était déposé un grand couteau à pain, quand il le vit il ne put s’empêcher de sourire…
Un sursaut, c’était comme s’il se réveillait, mais pourtant il n’était pas allonger ; il était debout. Qu’est ce qui c’était passé? Il n’en savait rien, un vide, un blanc immense. Il ferma les yeux essaya de se rappeler…La porte…sa mère…le couteau…Un pas…non ! NON ! Il ne savait pas ! D’ailleurs où était-il ?Dans la cuisine, oui, c’est ça, il est toujours dans la cuisine, mais il était seul, il n’y avait plus sa mè... Et c’est là qu’il la vu, étalé sur le parquet, à ses pieds. Du sang, du sang partout, on ne voyait plus les formes de son corps, un massacre, un réel massacre. Sa tête était la seul chose encore intact, malgré ses cheveux rougis par le sang. Ses yeux fixaient le plafond, il était grand ouvert. Son visage était totalement impassible, elle avait le visage qu’elle avait toujours eut, même dans une mort qui semblait atroce elle avait caché ses émotions. A ce moment précis, il la haïssait, énormément, il se haïssait tout autant de ressentir ce sentiment alors qu’elle…Qu’elle était…morte…Il eut une envie de vomir, mais pas de pleurer, ou même d’hurler. Quel fils horrible il devait faire ! Il cria tout de même, mais se fut à cause de l’objet qu’il avait dans les mains, le couteau…ensanglanté, l’objet qui avait tué sa mère… Mais qu’est ce qui c’était passé ? MAIS QU’EST CE QUE J’AI FAIT ? il tomba sur le sol se prit la tête entre ses mains et hurla, hurla de toutes ses forces…

Tous cela Loyd avaient du mal à s’en souvenir, bien sûr c’était il y a déjà quelques années, mais même, ces problèmes de mémoire lui avait fait oublier cette relation. Quand il essayait de se souvenir de sa mère, il n’y voyait que ces cheveux, et un sourire faux affiché sur son visage. C’était pour lui une super héros des temps modernes, qu’on voit dans les livres ! Avec un masque sur ses yeux pour pas qu’on la reconnaisse. Et plus vite que l’éclaire, elle s’envolerait ! Oh ! C’était peut être une de ces légendaires Vulturiens, qui dépoilait leurs ailes pour retourner sur leur continent imaginaire ! … Evidemment ce n’était que pure fascination, qu’il s’était inventé étant gosse, pour avoir moins mal… Aujourd’hui à son âge, il s’était évidemment rendu à l’évidence. Mais continuait parfois à voir sa mère comme super woman ! Parce qu’avoir cette héroïne sexy comme mère…ben quelle classe !
Pour ce qui est de sa mort, Loyd le ressent, c’était comme s’il le savait ce qui c’était passé mais il ne voulait pas s’en souvenir…après tout il avait réellement oublié la scène, mais l’après était intacte…

Après cet événement, Loyd ne put évidemment s’en remettre, il devient fou, et fut interné dans un hôpital. Il n’avait que 9ans à l’époque…maintenant il en a 18 et il en est toujours au même point, son état mental c’est un peu arrangé, mais il vit toujours dans la même chambre, dans ce même hôpital…

Test RP :



Le reste plus tard...pour changer ;p
et désolé pour l'orthographe je sais qu'il est mauvais, je ferais attention, même si c'est pas forcement facile pour tout le monde...


Dernière édition par Hatchner Loyd le Dim 28 Sep - 18:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strya Narkytya
Tireuse
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 28

Fiche d'identité
PV:
300/300  (300/300)
PM:
130/130  (130/130)
Expérience:
0/250  (0/250)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Ven 4 Juil - 17:40

ENFIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN !!! Bienvenue à toi cher Loyd Hatchner !

Bah écoute c'est bien pour l'instant, sincèrement y'a pas trop de fautes donc continue comme ça ! Wink

_________________
I am the Dusk and I sleep with the Dawn !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ellesmeryarpg.1fr1.net
Hatchner Loyd
Enchaîné
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/05/2008

Fiche d'identité
PV:
50/50  (50/50)
PM:
20/20  (20/20)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Dim 6 Juil - 14:00

cool pour les fautes Very Happy
J’avoue que Word m'aide pas mal xD et me relis!!! Relis!! ( c'est peut être un peu pour ça que ça met du temps plus je me relis plus j'aime pas xD) enfin bref!
Vais continuer à poster petit à petit! ( Je relis mon histoire et je la met!^^ Comment ça je fais absolument pas dans l'ordre X_x???)


(leee rouge!! Vive le rouge!!!)

(je crois que je suis un peu taré parfois -__-°!!! Mais non mais non je rentre dans la peau de mon personnage!!! Cool muhuhu!!! xD bientôt vais me mettre a tous vous frapper!! x) )



flower --> pour qu'il serve au moins une fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira Ryota
Élixirologue
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 29
Localisation : à Phisuss à la recherche de réponses

Fiche d'identité
PV:
200/200  (200/200)
PM:
140/140  (140/140)
Expérience:
0/150  (0/150)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Lun 7 Juil - 15:00

OMG ce rouge qui fait super mal aux yeux TT Allez lisons...

Edit : mmmh pas mal du tout, j'aime bien ce perso !

_________________
Je suis chef même si je n'en ai point l'air,

ne vous fiez pas aux apparences, méfiez-vous de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://violentheart.forumactif.org/
Feerya Ellya
Mécaneuse
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 28
Localisation : A la recherche de Selkia !

Fiche d'identité
PV:
250/250  (250/250)
PM:
90/90  (90/90)
Expérience:
0/150  (0/150)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Ven 18 Juil - 18:49

Je lis ton histoire dès que je peux ! Et j'attends avec impatience le reste Very Happy !!!

_________________
Attention Administratrice Méchante ! *smile*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feerya Ellya
Mécaneuse
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 28
Localisation : A la recherche de Selkia !

Fiche d'identité
PV:
250/250  (250/250)
PM:
90/90  (90/90)
Expérience:
0/150  (0/150)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Dim 31 Aoû - 15:03

Je suis désolée d'avoir mis autant de temps à lire ton histoire (à moins que je l'ai déjà lu et ai oublié de te le dire... Mais en tout cas, à part les fautes, je trouve que tu écris très bien ! Franchement, c'est pas pour te faire plaisir ni rien, mais vraiment que ton histoire est très bien ! J'attends donc tout le reste avec impatience si tu es toujours prêt à tenter l'aventure ;p.

_________________
Attention Administratrice Méchante ! *smile*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatchner Loyd
Enchaîné
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/05/2008

Fiche d'identité
PV:
50/50  (50/50)
PM:
20/20  (20/20)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Lun 1 Sep - 14:21

ben écoute merci xD!...
il y en a beacoup des fautes? je fais un effort pourtant ><° mais bon... j'ai du mal ^^°
je vais essayer d'écrire la suite le plus vite possible mais c'est pas gagné, surtout pour le test rp ^^°

et aussi pour l'instant je peux être enchainé ou pas? juste pour savoir pour l'instant si j'attend ou pas pour faire l'arme^^ ( ce qui va pas être simple dailleur de la faire X_x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strya Narkytya
Tireuse
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 28

Fiche d'identité
PV:
300/300  (300/300)
PM:
130/130  (130/130)
Expérience:
0/250  (0/250)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Lun 1 Sep - 14:31

Bon alors déjà tu pourras est un enchaîné, les rangs peu importants sont accessibles à tous... Ensuite ce ne sont pas tant des fautes d'orthographes mais plutôt des fautes de syntaxe (construction de phrase) apparemment y'en a une qui va bosser avec toi là-dessus !

_________________
I am the Dusk and I sleep with the Dawn !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ellesmeryarpg.1fr1.net
Hatchner Loyd
Enchaîné
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/05/2008

Fiche d'identité
PV:
50/50  (50/50)
PM:
20/20  (20/20)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Mar 4 Nov - 0:07

Test RP :
A l’autre bout du couloire, il les voyait, tous les 3 là, à former un petit comité ridicule. Ils chuchotaient de façon à ce que Loyd n’entende pas, tout en lui jetant de temps en temps des regards en biais. Ce genre de regard qui donne l’impression d’être un animal de foire. C’est fou comme les gens peuvent être discrets et respectueux parfois…Il eut une soudaine envie de tendre son majeur dans leur direction, mais il se contrôla, et continua à airer dans le couloire de l’hôpital, tout en repensant à la scène, si peu théâtrale fut-elle, qu’il venait de voir. Il connaissait le sujet de leur conversation, ce n’était absolument pas la première fois que des gens ses retrouvaient ainsi, avec une mine froide, sérieuse et atterré pour parler de ça. Pour parler de son comportement « instable ». Les gens de l’hôpital répétaient tellement ce mot à son sujet que l’on pourrait penser que c’est son pseudonyme. « L’instable ». Il n’aurait alors pas de prénom, seulement ces 10 lettres, misent les unes à la suite des autres, de façon ordonnée, pour former un mot dont le sens est pourtant incohérent. C’est peut-être à cause de ce même caractère qu’on lui parlait gentiment, qu’on faisait attention à ne pas s’approcher à plus d’un mètre de lui, quand cela était possible; ou encore qu’on l’avait interdit de couteau, lorsqu’on lui apportait son repas. Il devait bouffer avec une petite cuillère, vous comprenez les fourchettes étant aussi une arme de classe A. Il ironisait souvent sur le fait qu’il pouvait toujours écarteler, transpercer puis éventrer avec une petite cuillère…C’était d’ailleurs très drôle de voir le visage blême de l’infirmière, avec pour seul signe de vie une goutte de sueur perler sur son visage.
Ces moqueries c’était en fait un moyen de ne pas voir la vérité en face. Instable…Lui instable…il essayait de se le cacher. Mais au fond il le savait. Il le savait que sa 2ème personnalité prenant le dessus, il devenait un danger pour les gens qui l’entoure…enfin il l’avait compris…Psychologiquement perturbé…

Il était parti totalement dans ces pensées, et ne vit pas, qu’il fonçait tout droit dans un chariot en vieux bois, où était entreposé tout un équipement de médecine, surplombé par une carafe d’eau. Accompagné d’un « Boum ! » assourdissant il se prit ce chariot dans les cuisses, se qui l’obligea à faire une roulade, sur ce meuble, qui se finit à terre, près d’un chariot renversé, et l’eau de la carafe déversée sur son T-shirt.
« Et mer... ». Mais quelque chose le coupa dans son élan de politesse. Il venait d’entendre un rire aigu, fluet, retenu, comme gêné, qui venait de derrière. Il se retourna comme il put, et vit alors, la bouche d’où le son sortait, elle était fine, d’une couleur presque blanchâtre et légèrement relevée sur le coté, c’était l’esquisse d’un sourire rayonnant. Il ne put s’empêcher de répondre à ce si jolie geste de moquerie. Sa chute avait fait rire cette petite fille, et les yeux de cette dernière en montraient presque de l’excuse. Elle lui fit oublier le ridicule de la situation, quelqu’un de normale aurait eut honte d’être là, allongé au beau milieu du couloir, avec un chariot renversé à coter, et qui plus est, un T-shirt entièrement trempé, mais pas lui, pas là.
« Luna ! », Le cri avait fait sursauter Loyd, qui se retrouva accroupit, les yeux écarquiller, mais il affichait toujours le même sourire bête depuis quelques minutes. Cette voix féminine, affreusement suraiguë, qui devait produire des ultra sons à en faire péter les oreilles d’un chien, avait retentit de l’autre bout du couloir, suivit de pas précipités qui mena la femme jusqu’à eux. « Luna ! Je t’avais dit de m’atte… » mais elle ne finit pas sa phrase, elle venait de remarquer Loyd…Ces yeux affichèrent un tel dédint qu’il en fut presque surpris, et le rictus de dégoût intense qui habitait son visage le fit vaciller sur le côté, le rire de la petite n’était alors qu’un vague souvenir. La nouvelle venue pris brusquement sa fille par le bras et l’emmena au loin. C’est la qu’il se souvint où il avait vu cette femme, elle faisait partie des 3 personnes parlant de lui, dans le couloire quelque instant plus tôt, il comprit alors sa réaction…Mais peu importe, Loyd était maintenant seul, au milieu de tous ces objets renversés. Il les regarda tous un à un, commença à tendre le bras, pour attraper une boite, contenant des espèces de pansement, mais il se rétracta très vite. La fainéantise le pris soudain, temps qu’il n’y ait personne, autant en profiter pour se barrer en douce. Il se leva, regarda tout autour de lui, comme le coupable qu’il était, et alla rejoindre sa chambre une dizaine de portes plus loin.

Il ouvrit la porte à la volé, et un grincement, on ne peut moins discret s’en échappa. C’était une chambre d’hôpital tous ce qu’il y a de plus normal, un lit placé à droite de la pièce prenait la moitié de la superficie, et une table, coincée entre une fenêtre mal orientée et le mur, lui faisait face. L’ampoule qui surplombait la pièce grésillait légèrement, ce qui laissait la chambre dans une demi-obscurité. Cette lampe était le seul moyen pour éclairer, il ne pouvait espérer que la fenêtre ne lui transmet un quelconque rayon de soleil, puisque ce dernier était totalement absent du continent.
Il s’assit comme à son habitude, en tailleur, dans le coin de la pièce le plus éloigné de la porte. La tête baissée, comme si ses muscles refusaient de lui obéir, il regardait le sol. Ce parquet on ne peut plus banale. Entre les lattes un fossé blanc, dû à la poussière accumulée depuis des années, contrastait avec la couleur marron tournant vers le jaune du parquet, un mélange peu reluisant, il faut l’avouer . Des pocs, causés par un roulement continue de patient depuis l’ouverture de l’hôpital, accentuait encore plus l’effet vieillit du sol. En fait non, la pièce ne vivait plus les changements de visiteur depuis 9ans, depuis l’arrivé de Loyd. Mais on ne peut pas dire que cela a tellement amélioré l’état de la chambre…au contraire…Maintenant de la nourriture accompagnait la poussière entre les lattes, et une tache rouge, caché par le lit, colorait le sol. L’hémoglobine gisait ici comme une trace d’un crime non repentit. Les yeux de Loyd fixaient une bille coincée dans un sillon, mais il ne regardait pas vraiment. Sa vision était devenue floue, ses yeux ne convergeaient plus vers l’objet, cela donnait l’impression de voir beaucoup plus loin que cette bille, derrière elle, mais c’était évidemment impossible.
Le bruit de la pluie atteignait ses oreilles, des notes mélodieuses déversé sur le sol. La froideur de leur nuance rendait par contraste l’atmosphère de la pièce chaude. Il s’était habitué à ces bruits délicats, il le connaissait depuis son enfance. C’était devenu un fait, une constante. Il ne la détestait pas, bien qu’il ne l’adorait pas non plus. Elle rendait le continent triste, malgré que ces notes restent d’un pianissimo inimitable la plupart du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feerya Ellya
Mécaneuse
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 28
Localisation : A la recherche de Selkia !

Fiche d'identité
PV:
250/250  (250/250)
PM:
90/90  (90/90)
Expérience:
0/150  (0/150)

MessageSujet: Re: hatchner Loyd   Mer 5 Nov - 1:28

Bon et bien écoute, il ne te reste plus que l'arme mais comme ça peut attendre un peu... Tu es validé ! Tout est très bien à part bien sûre les fautes de français, mais tu vas t'améliorer t'inquiètes ^^ !
Bienvenue à toi et merci d'avoir enfin finit ta fiche ^^.

Edit : Tu débutes niveau 1, donc je te demanderai d'envoyer 5 compétences, des trucs simples et pas à la X-Men please ^^, on est sur un forum fantastique mais réaliste tout de même...) à Stya Narkytya, merci d'avance !

_________________
Attention Administratrice Méchante ! *smile*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hatchner Loyd   

Revenir en haut Aller en bas
 
hatchner Loyd
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexander J. Loyd [Terminé]
» Des cris, du sang, des humains et un démon [PV Sam Loyd][Post clos]
» [En cours]Midonna Lloyd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ellesmerya :: Manuscrits Principaux :: Cartes d'Identité :: Cartes d'Identité Valides-
Sauter vers: